Au début de la semaine, mon mur Facebook doté sans doute d'un don de clairvoyance, m'a conseillée de prendre une soirée pour moi, une soirée sans les kids, et a affiché une publicité pour la White Party organisée par le magasin Truffaut de la Rive Gauche. Alléchée par la promesse d'un bon moment entre filles, nous nous sommes inscrites avec une copine pour cette soirée qui se voulait gratuite, girly et fleurie. Pomponnées et heureuses à la perspective d'une douce soirée, nous filons vers le lieu de rendez-vous, non sans nous être un peu dirigées vers la mauvaise direction au sortir du métro. Avec 20 minutes de retard sur l'heure prévue, nous passons les portes de Truffaut sans même avoir à donner un nom ou une adresse mail. Nous nous renseignons sur l'opportunité de participer à un atelier. Un atelier cosmétique? Non, il n'y a plus de place. Un atelier bougie? Non, il n'y a plus de place. Un atelier composition florale? Non plus... L'hôtesse, sans un mot, pas même un petit "je suis désolée", nous laisse comme deux ronds de flan à l'accueil du magasin. Qu'à cela ne tienne, nous allons faire un tour dans le magasin et voir si la soirée tient ses promesses. La soirée 100% filles se révèle franchement mixte et même des mômes surexcités se bousculent dans les rayons. Tout le monde est massé devant le barbecue organisé pour régaler tout ce petit monde, à croire que certains font des réserves pour l'hiver le printemps. On a beaucoup de mal à circuler. La musique (techno) est trop forte.

Les petits ateliers (ceux auxquels nous n'avons pas pu nous inscrire) sont organisés au milieu des rayons, ça a l'air fort sympathique mais pourquoi ne pas avoir organisé une inscription en ligne aux ateliers? Nous nous sommes déplacées et nous ne pouvons pas participer, je dois dire que c'est un peu frustrant. 

Les rayons du magasins sont remplis de merveilles, dont les clientes poussent de pleins paniers. Truffaut n'est pas seulement une jardinerie. Au milieu des bouquets et plantes, on trouve de quoi satisfaire les fans de loisirs créatifs en tous genres: scrapbooking, moulage, peinture, cuisine créative... On y vend des chocolats aux jolis packaging un peu rétro, de la carterie, des bougies, de la déco, de la vaisselle (les jolis articles colorés, en mélamine de chez Rice, j'adore!), de quoi planter un décor de Pâques sensationnel... Bref... De quoi se fâcher avec son banquier. Mais j'avoue que nous avons été un peu décontenancées, tant par l'organisation de la soirée, que par son ambiance. On avait imaginé quelque chose de plus cosy, plus girly... Du coup, d'un commun accord, nous sommes sorties du magasin sans acheter un seul article et avons fini notre soirée autour d'un parmentier de canard et d'une petite glace. Une douce soirée tout de même, à discuter de tout et de rien - et beaucoup de nos lutins (une maman en goguette reste une maman) - , à faire des photos sur le pont de Bercy, à admirer la bibliothèque François Mitterrand depuis la Seine. Se promener dans Paris la nuit est de toutes façons et à chaque fois un vrai régal. C'était un jeudi soir sur la Terre ou comment passer un doux moment sans passer à la caisse... Bonne journée!!!!

IMG_0948

IMG_0949

IMG_0955

IMG_0954

IMG_0958

IMG_0972

miaou