Rrose Selavy est une cousine à moi

01 août 2016

De l'amitié, de la timidité et des mojitos...

Je n'aurai pas assez d'une vie pour apprendre à leur dire ce que je ressens, pas assez d'une vie pour apprendre à les serrer contre mon coeur, pas assez d'une vie pour apprendre à rendre coup pour coup les preuves d'amour que je reçois mais aussi les vrais coups, les mots qui font mal et les indélicates attentions. Je suis celle qui se consume dans sa prison intérieure, celle que la timidité a enfermée à l'intérieur d'elle-même et je cherche encore et toujours la clef qu'on a jeté au fond des abysses, une aiguille dans une botte de... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 10:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

16 novembre 2015

Les larmes de mon pépé...

Des nuages lourds et noirs qui se blotissent d'un côté du ciel, de l'autre un soleil d'hiver bas et aveuglant se reflète sur la chaussée mouillée. Il y a ce vent, dehors, ce vent du Nord et ce temps gris qui fait paraître plus glauques encore ces quartiers sinistrés où les maisons de briques rouges se pelotonnent les unes aux autres. Il y a cette musique improbable qui gueule dans le hall, crachée par un petit haut-parleur. J'ai juste envie d'arracher les câbles et de crier qu'on est à l'hôpital, pas dans une boîte de nuit. Dans... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 20:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 septembre 2015

J'ai mal à ma France...

Alors oui, on est tous Aylan, comme on a tous été Charlie, mais pour combien de temps? un jour, une semaine, un mois? Un petit garçon échoué sur la plage comme un déchet, comme une bouteille en plastique jetée à la mer par un touriste. Oui je suis cette touriste comme tous les autres, pas pire mais pas mieux, surtout pas mieux. Moi aussi j'ai été Charlie, combien de temps? Combien de temps a-t-il fallu pour que mes lâchetés ordinaires reprennent le dessus? Etre Charlie, c'était être droit dans ses bottes, ne pas baisser son froc. Et... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2015

Une semaine aux Taoulères...

  Bienvenue - lestaouleresvacancess jimdo page!Les Taoulères Vacances Chambres et Table d'hôtes +33(0)6 07 12 17 87http://www.lestaouleresvacances.fr Tout avait pourtant si mal commencé. Lui, débordé, dépassé, dépité. Bref, plein de trucs en "dé" franchement désagréables et il fallait que je l'aide à déconnecter. Mais à J-14 du début des congés, pas la moindre idée de notre destination, juste l'envie, le besoin, que dis-je l'absolue nécessité de débrancher. Mes talents d'organisatrice étaient mis à rude épreuve mais... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2015

Une mauvaise blague...

Dis, tu veux bien encore me raconter une de tes histoires, sans début ni fin, une anecdote dans un décor lointain, un petit bout d'une de tes mille vies. On ne posera pas de questions, on respectera ta pudeur et tes obligations, ta discrétion et ton humilité. Je saurai me contenter de quelques rares mots, et lire dans tes silences. J'imaginerai encore, comme quand j'étais gosse, que tu étais un aventurier parcourant le monde au grès de ses missions secrètes, quelque part entre le chevalier de la Table Ronde et le moine bouddhiste. ... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2015

Une valse à mille temps...

Elle se souvient de cette évidence, quand elle l'a vu, la première fois. Une évidence, une révélation, comme on veut croire à cette prophétie écrite sur un bout de papier froissé, glissé dans un petit gâteau chinois. Une évidence comme si elle le  reconnaissait, lui, vestige d'une vie déjà vécue ou prémice d'un futur déjà écrit. Elle se souvient de leurs premiers échanges, quelques mots maladroits, quelques gestes timides, quelques regards fuyants. Elle ne l'avait pas vu venir. C'était vraiment pas pour elle, tout ça, toutes ces... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 21:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 mars 2015

PS I love you, ma moitié mon contraire...

Les mains dans les poches, des gros godillots et une gueule d'ange, il est assis devant les grilles du lycée. Il accompagne son pote qui, lui, attend sa copine. Un nez retroussé sous un rideau de cheveux, des mains osseuses dans un caban trop grand, elle se glisse parmi le flot des élèves. Il arrive, elle le voit, elle le veut, et ses yeux font le reste. Ca, c'est juste dans la chanson. En vrai, elle le regarde à peine et bredouille un "bonjour" tout juste audible. Si le hasard fait bien les choses, c'est le moment pour Monsieur... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2014

Un CDI et une licorne

Hello tout le monde, le blog reprend du service après de loooonnnngues vacances mais j'ai d'abord voulu vous faire partager la nouvelle que j'ai écrite pour le concours e-crire au Feminin. Je n'ai pas gagné mais ça ne veut pas dire qu'elle est à jeter. Je l'aime plutôt bien ma nouvelle. Le thème à respecter: "Elle entre dans l'ascenseur et les portes se referment" (pas plus de 6000 caractères - espaces compris). Je vous laisse la découvrir.   Un CDI et une licorne... Elle a tout juste le temps d'y pousser son lourd... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2014

Le téléphone pleure...

Il y a ces matins calmes où seule l'agitation de la rue me tire du sommeil. Il y a leurs petits lits faits au carré. Il y a leurs chambres immaculées - j'ai profité de leur absence pour jeter quelques années de jouets Mac Donald's, Quick et compagnie, des puzzles incomplets, des petites autos cassées... Il y a ces déjeûners en amoureux avec mon assiette de pâtes. Il y a ces longues minutes qui s'écoulent avant que je ne me décide à les appeler: pas trop tôt pour ne pas faire trop mère-poule, pas trop tard pour ne pas perturber leur... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2014

De l'autre côté du miroir...

Sous cette lumière blafarde, elle a les traits tirés, des cernes plus marqués que d'habitude. C'est normal: la petite a fait une mauvaise nuit. Il a fallu se lever de nombreuses fois pour vérifier que tout allait bien, pour donner un verre d'eau, un câlin, retrouver un doudou... Son frère n'a rien entendu. Il dort encore "comme un bébé". Elle sait qu'il n'y a pas que ça, que le temps passe et que Dame Nature prend un malin plaisir à le lui rappeler. Elle fixe cette vilaine ride du lion qui se dessine lentement, inexorablement, fait... [Lire la suite]
Posté par Chticrapaud à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]